Vous êtes ici

La consommation de viande est-elle antagoniste du développement durable ?

27/03/2019 à 14h30
Animateur(s) :
Groupe de travail "Consommation de viande"

En absence de diffusion, l'écran noir ci-dessus ne sera pas cliquable.

Pour cette deuxième séance de restitution des premières conclusions du GT Consommation de viande, nous avons choisi d’évaluer la compatibilité de la consommation de viande avec l’objectif de Développement Durable. Rappelons que ce concept repose sur trois piliers, économique, social et environnemental, dont il importe de concilier les enjeux respectifs, sans les hiérarchiser. Des obligations communes les sous-tendent : assurer la sécurité alimentaire de tous, éviter le gaspillage des ressources naturelles et des produits des activités humaines, préserver l’environnement, assurer à tous les acteurs des conditions de vie dignes.
Nous montrerons au cours de cette séance que l’élevage peut atteindre une efficience alimentaire qui évite la concurrence avec les ressources dédiées à la nourriture humaine et contribue au contraire à la sécurité alimentaire ; que la production de viande, toutes espèces et tous systèmes confondus, est constitutivement associée à une production, au moins équivalente en tonnage, de co-produits hautement valorisés aboutissant à un quasi zéro gaspillage ; enfin que la complémentarité entre productions végétales et productions animales est au cœur de l’agro-écologie.
La conclusion de la séance sera dressée par une personnalité extérieure à nos débats et travaux, Christian Lévêque, écologue, ancien Président de l’Académie.

Cliquer sur les photos pour les voir en entier !

Introduction
Jeanne GROSCLAUDE
Animatrice du Groupe de travail
Exposé(s)
Un nouveau regard pour évaluer la contribution de l’élevage à la sécurité alimentaire
Jean-Louis PEYRAUD
Les co-produits de la production de viande : vers le zéro gaspillage
Jean-Michel BESANCENOT
Impacts environnementaux de l’élevage : arguments à charge, arguments en défense
Jeanne GROSCLAUDE
Gérard MAISSE