Vous êtes ici

L'eutrophisation : des mécanismes aux crises environnementales

06/02/2019 à 14h30

Marées vertes côtières persistantes, extension mondiale des zones mortes océaniques, prévalence des blooms de cyanophycées toxiques, menaces pour l’eau potable, toutes ces manifestations visibles de l’eutrophisation s’ajoutent à d’autres dysfonctionnements moins perceptibles des écosystèmes aquatiques.
La séance s’organisera en trois temps : i) que sait-on des processus d’eutrophisation ? Quels sont les facteurs physiques, biogéochimiques et écologiques impliqués ? Quels sont les leviers pour la remédiation ?  ii) la perception du phénomène est-elle liée à un contexte socio-hydrique ? A-t-elle évolué dans le temps ? Comment prendre en compte la dimension sociétale dans la remédiation des phénomènes ? iii) Comment des acteurs de la gestion de l’eau se sont emparés des problèmes et les ont pris en charge au cours de ces dernières décennies ? Pour quels succès et quels échecs ?
Cette séance bénéficiera des apports de l’Expertise Collective Eutrophisation (2016-2017) conduite pour les ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement et l’AFB, par le CNRS, l’Ifremer, l’Inra et l’Irstea.  A partir de l’exemple de l’eutrophisation en tant que problème environnemental exacerbé, elle traitera de la place des connaissances, des incertitudes dans la délibération et la décision publique, des conditions d’élaborations de scénarios de changements pour y remédier.

Exposé(s)
Processus impliqués
Gilles PINAY , Biogéochimiste, IRSTEA, Riverly, Lyon
Évolution des perceptions des phénomènes, incidences socio-économiques
Alix LEVAIN , Socio anthropologue, CNRS, Brest
Mise en œuvre concrète des politiques publiques
Stéphane STROFFECK Agence de l'eau Rhône-Méditerranée et Corse, Direction de la planification et de la programmation, Responsable de l'unité méthodes, études et prospective