Vous êtes ici

Herman VAN DER MEIDEN est décédé le 2 février 2017

ir. Herman A. VAN DER MEIDEN

29 JUILLET 1927 – 2 FEVRIER 2017

D’après l’article In memoriam
paru dans le journal VAKBLAD Natuur Bos Landschap (publié à Wageningen, Pays Bas) .

Ayant fait ses études à l’Université de Wageningen, Herman van der Meiden a été un ingénieur forestier néerlandais de premier plan pendant la seconde moitié du XXe siècle. Dès 1965 il se distingue en créant le SIH pour le compte de l’association néerlandaise de l’industrie du papier. Cette même année il entre à l’institut de recherche Dorschkamp. Il crée ensuite la Fondation Bois et forêts qu’il dirigera et où il restera jusqu’à sa retraite en 1992 . Ses recherches étaient centrées sur les espèces productives, notamment le peuplier. Il a été très influent auprès des ministères de l’agriculture et des affaires économiques de son pays. Il a ainsi participé activement à l’élaboration des plans de foresterie à long terme (1986) et de politique forestière (1993), et a contribué à inscrire la production et l’approvisionnement en bois à l’agenda politique des Pays Bas. Au niveau international il a présidé le comité bois de la commission économique européenne et la confédération de l’industrie du papier. En 1991, il a été élevé à la dignité de commandeur du prestigieux ordre royal d’Orange-Nassau. En 1997, il a été élu membre associé de l’Académie d’agriculture de France, au sein de laquelle il a retrouvé son ami Georges Touzet .

Herman van der Meiden était une personnalité remarquable non seulement comme forestier mais également en raison de son intérêt pour la politique et de ses aptitudes à la communication. Dans un pays où donner de l’importance à la forêt de production est loin d’aller de soi, cette combinaison de capacités en fit un ambassadeur inlassable de la forêt, de sa gestion, et des utilisations du bois, lui valant le surnom de « Woody Herman ». Dans les années 1980 et 90, il s’est beaucoup intéressé à l’enseignement supérieur et à la recherche, et son influence se ressent encore dans l’enseignement forestier tel qu’il est actuellement conçu à l’université de Wageningen.

La trace laissée par Herman van der Meiden est profonde, aux Pays-Bas et très au-delà.

Rédigé le 1er mars 2020
par Frits MOHREN correspondant associé de l’Académie d’agriculture de France
et Bernard ROMAN-AMAT, membre de l’Académie d’agriculture de France

Voir la page de