Vous êtes ici

Jean-François BONTOUX, Membre émérite de l'Académie de l'Agriculture de France nous a quittés le 27 février 2020

Quelques mots de Patrick OLLIVIER :

Quelques traits que je connaissais de lui :
• Famille du milieu du bois, des scieurs me semble-t-il
• Fut un des pionniers du bois-énergie à grande échelle, en installant le premier réseau de chaleur au bois, à Vitry-le-François
• Un des fondateurs de l’ITEBE, organisme qui eut une fort activité dans la promotion du bois-énergie
• Pour son rôle dans l’AFEF, je suppose que tout sera dit par cette structure
• Personnalité extrêmement volontariste
• En dépit de ses succès professionnels, Jean-François Bontoux resta toujours ouvert, souriant, accessible et prêt à l’écoute.

Jean-François BONTOUX nous a quittés le 27 février dernier, dans sa 86e année. Ses obsèques ont été célébrées le samedi 29 février dernier à Saint Amand sur Fion (Marne), son village.
Il était issu d’une lignée de forestiers et scieurs installés dans le département de la Marne.
Diplômé de l’Ecole des Hautes études commerciales en 1957, il commence sa vie professionnelle comme contrôleur de gestion à la Banque d’Indochine. En 1960, il devient le directeur général de l’entreprise familiale, la SARL BONTOUX frères, Sciages et parquets, à Vitry-le-François, responsabilité qu’il assumera jusqu’en 1979. De 1979 à 1985, il est conseiller du commerce extérieur de la France pour l’industrie du bois.
En 1982, il devient directeur de « Vitry Habitat », société d’habitat social de droit privé, gestionnaire d’un parc d’habitations à loyer modéré de Vitry-le-François (Marne), fonction qu’il exercera pendant 18 ans jusqu’à sa « retraite ». Il s’y distingue par la création en 1984 de la plus importante chaufferie urbaine au bois de France, installée en 1984, alimentant 3800 logements, 5 groupes scolaires, un centre hospitalier et des serres, et par un programme social d’habitat pavillonnaire à ossature bois, qui comptait en 2014, plus de 1000 opérations réalisées.
Au fil du temps, il assume de nombreuses responsabilités dans son département, (médecine du travail, syndicat des exploitants forestiers et scieurs), sa région, celle de Champagne-Ardennes (Conseil économique et social, tribunal de commerce, interprofession du bois), puis en Île-de-France (2005 : Interprofession forêt bois « Francilbois »), et au niveau national (syndicat national des parquets et revêtements de sols). Au niveau international, Jean-François BONTOUX a été fondateur et président de l’Institut technique européen du bois énergie.
De 1999 à 2018, il préside l’Association française des eaux et forêts, dont il devient ensuite président d’honneur. Il est élu membre correspondant de l’Académie d’agriculture en 2004, puis membre titulaire en 2008. Il y contribue activement aux travaux de la section « Forêts et filière bois », au groupe de travail sur les énergies renouvelables et au groupe « communication ».
Il est chevalier de l’Ordre national du mérite et chevalier du Mérite agricole.
Cet exposé ne serait pas complet si l’on ne mentionnait l’homme de culture écrivant dans la revue de la société locale « Sciences et arts », établissant la généalogie de sa famille, œuvrant pour la mise en valeur de son village champenois de Saint Amand sur Fion, et de sa remarquable église.
Engagée, fédératrice, hautement professionnelle, à la fois visionnaire et pragmatique, l’activité de Jean-François BONTOUX a été extrêmement féconde. Il est le pionnier incontesté de l’essor de la filière industrielle du chauffage collectif au bois en France. L’homme était simple, attentif, d’un abord facile, toujours tourné vers le positif, assumant avec efficacité et un grand souci du bien commun les multiples présidences auxquelles il était appelé.
Jean-François BONTOUX mérite notre hommage et sa vie reste pour tous ceux qui l’ont connu un très bel exemple à suivre. 

Bernard ROMAN-AMAT
Secrétaire de la section « Forêts et filière bois » de l’académie d’agriculture
 

Voir la page de