Vous êtes ici

Chapitre 03.08 : Innovations & bonnes pratiques pour un élevage durable

Présentation | Sommaire de l'encyclopédie | Table des matières | Mots clés

03.08.R01 : Evolution de la collecte des bidons vides de produits d’hygiène de l’élevage laitier (France 2011-2020)

Opinion répandue...
« L’élevage laitier contribue de façon visible à la dispersion des emballages en matières plastiques dans l’environnement »

Notre analyse
« Durant longtemps, les recommandations officielles pour éliminer les emballages plastiques vides utilisés en agriculture préconisaient leur incinération à la ferme. A la fin des années 1990, une filière plus vertueuse a été créée en France. Elle s’est attachée successivement à la récupération de différentes catégories de contenants.
Un programme de collecte a été mis en place en 2010 par la société A.D.I.VALOR et l’organisme SEPH (Solution Emballages Produits d’Hygiène) en direction des emballages en fin de vie des produits utilisés dans l’élevage laitier. Pour l’essentiel, ils avaient contenu des produits destinés à assurer l’hygiène de la mamelle et surtout, des désinfectants utilisés pour nettoyer le matériel de traite. La profession et l’interprofession laitière (CNIEL) se sont résolument impliquées dans la mise en œuvre de cette action. Depuis lors, les volumes collectés sont en progression constante. En 2020, ils dépassent 80% des emballages commercialisés, soit plus de 1000 tonnes, dont 97% recyclées. Cette action est appelée à se poursuivre car le recyclage des déchets est un axe fort de la Charte des bonnes pratiques d’élevage à laquelle adhèrent la plupart des éleveurs laitiers, représentant 49 000 élevages bovins laitiers et 97% du lait produit en France. »

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 03.08.r01_la_recuperation_des_bidons_en_fin_de_vie_issus_de_lelevage_laitier_france_2011-2020.pdf

03.08.Q02 : Les Biotechnologies de la Reproduction Animale (BRA) : quels impacts ?

     Les trois premières générations de BRA se sont largement développées de par le monde, témoin de leur impact sur l'élevage mondial. Elles apportent chacune leur avantage comparatif : simplicité pour l'insémination animale, augmentation de la descendance des femelles pour les transplantations d'embryons fécondés in vivo ou produits in vitro, etc... Il demeure encore quelques contraintes techniques (comme la détection de l'œstrus) que la révolution numérique doit pouvoir lever en partie. Grâce aux outils efficaces mis en œuvre, ces techniques peuvent être utilisées dans toutes les parties du monde, permettant aux éleveurs de disposer de toutes les entités génétiques disponibles sur notre planète.

     Pour la quatrième génération – très peu développée – la réécriture génomique est actuellement l'objet d'une révolution technique (CRISPR Cas9) et sera la source de recherches actives prometteuses, notamment pour l'inactivation de la sensibilité animale à des agents pathogènes.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_03.08.q02_biotechno_reproduction_animale.pdf

03.08.Q01 : Quelle transition agro-écologique pour l'élevage en France métropolitaine ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

Les nombreuses interactions, positives et négatives, entre élevages et territoires amènent à penser la transition agro-écologique des productions animales françaises, à l'échelle du bassin de production qui constitue un véritable agro-socio-écosystème, c'est à dire un ensemble de structures de production agricole en interrelations, entre elles et avec leur environnement (sol, air, eau, biodiversité, vie socio-économique) sur un territoire donné. L'évolution de l'agro-socio-écosystème, sous l'influence de ces interactions et des changements plus globaux (climatiques, économiques, sociologiques, politiques, technologiques, …), doit être analysée à l'aune des trois piliers du développement durable, économique, social et environnemental. La coévolution de l'ensemble des acteurs doit être suivie attentivement à l'échelle du territoire dans une démarche prospective.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_03.08.q01_quelle_transition_agroecologie.pdf