Vous êtes ici

Evolution de la production agricole comparée avec les livraisons d’azote minéral (1976-2017)

L'opinion répandue...

« Les engrais azotés sont souvent utilisés d’une manière inappropriée par rapport aux objectifs de production. »

L'analyse de l'Académie :

« Alors que l’indice des livraisons de l’azote apporté par les engrais minéraux diminue (base 100 en 1990), la production française de céréales et de colza continue à augmenter. Ce qui signe un progrès dans l’efficacité de l’azote apporté, correspondant à l’objectif « Produire plus et mieux ». Cette amélioration repose sur trois actions parallèles : Une meilleure valorisation des apports organiques, Une utilisation plus efficace des engrais azotés grâce à la fertilisation raisonnée et au fractionnement des apports, Le développement de l’agriculture numérique qui permet d’ajuster les apports d’azote en fonction de mesures faites par des capteurs. Pour le blé, on estime les besoins moyens d’une culture en croissance à 2 kg N/ha/jour. En moyenne, 80% de l’azote apporté au blé est transformé en protéines dans les grains. Le plan protéines français s’est fixé un minimum de 11,5% de teneur en protéines dans les grains pour respecter la qualité optimale de panification. »

Source documentaire :

UNIFA, Ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation

Date de rédaction :

Novembre 2017