Vous êtes ici

Forêts du monde : sources et puits de carbone / Bilan (en Gt de C /an) pour les périodes 1990-1999 et 2000-2007

L'opinion répandue :

« Les forêts sont les poumons de la planète. »

L'analyse de l'Académie :

« Alors que le poumon animal absorbe de l’oxygène et rejette du gaz carbonique (CO2), les forêts par la photosynthèse rejettent de l’oxygène et absorbent du CO2. Mais par la respiration végétale, elles rejettent du CO2, gaz qui est aussi émis par la décomposition microbienne de la matière organique en surface et dans le sol.

Au niveau planétaire, et selon les connaissances disponibles, les forêts (sol et biomasse) contiennent 40-50% du carbone (C) de la biosphère terrestre et l’équivalent du C du CO2 atmosphérique. La figure montre que les forêts tempérées et boréales, et les forêts tropicales intactes ou gérées durablement, jouent en ce moment le rôle de puits de C, avec une fixation nette de 2,4 ±0,4 Gt de C par an. En revanche, la déforestation ou dégradation, surtout en Amérique centrale et du sud, et en Asie du sud, fait que ces zones forestières jouent le rôle de source de C (2,9 ±0,5 Gt de C par an), contribuant ainsi fortement à l’effet de serre. La repousse forestière tropicale suite aux perturbations anthropiques conduit à l’absorption de 1,6 ±0,5 Gt de C par an. Le bilan global fait donc ressortir un puits annuel de 2,4 + 1,6 – 2,9 = 1,1 ±0,8 Gt de C. Les forêts constituent donc aujourd’hui un puits de CO2, qui atténue l’augmentation de ce gaz dans l’atmosphère. Mais les projections du changement climatique font peser des menaces sur ce puits. »

Source documentaire :

A Large and Persistent Carbon Sink in the World's Forest - Yude Pan et al. - Science 333, 988 (2011); DOI: 10.1126/science.1201609

Date de rédaction :

Novembre 2018

Pour télécharger le Repère au format PDF, cliquer ci-dessous :