Vous êtes ici

N3AF-2018 (6) – Dupont de Nemours et le Comité d’administration de l’agriculture (1785-1787)

03/12/2018

Notes Académiques de l'Académie d'agriculture de France / Academic Notes from the French Academy of Agriculture

Présentation de la revue / Presentation of the Journal

Les Notes Académiques de l'Académie d'agriculture de France (N3AF) sont un journal d'information et de formation scientifiques. La revue, dans ses éditoriaux, articles originaux, articles d'actualité, notes de conjoncture, publications de fond, revues de la littérature, synthèses, rapports, commentaires critiques d'ouvrage, opinions étayées, textes de conférences, lettres à la rédaction, etc. donne une information actualisée ayant trait à tous les domaines couverts par les dix sections de l'Académie d'agriculture de France.

Nadine Vivier, Dominique Job, Christian Ferault, Jean-Claude Mounolou et Hervé This sont les Membres fondateurs des N3AF. Nous vous invitons à soumettre des manuscrits à herve.this@inra.fr  et à inviter des collègues à publier dans cette nouvelle revue. Merci de consulter les Conseils aux auteurs en suivant le lien https://www.academie-agriculture.fr/publications/les-academiciens-ecrive....

The Academic Notes from the Academy of Agriculture of France (N3AF) are both a scientific newsletter and a training scientific review. The journal, in its editorials, original articles, news articles, conjuncture notes, background publications, literature reviews, summaries, reports, critical book reviews, substantiated opinions, conference papers, letters to the editor, etc. provides updated information related to all areas covered by the ten sections of the Academy of Agriculture of France. Nadine Vivier, Dominique Job, Christian Ferault, Jean-Claude Mounolou and Hervé This are the Founding Members of the N3AF. We invite you to submit manuscripts at herve.this@inra.fr and invite colleagues to publish in this new journal. Thanks to read the Instructions to authors available at https://www.academie-agriculture.fr/publications/les-academiciens-ecrive...

Présentation de la Note / Current Note

Citation :  Bernard JL. 2018. Dupont de Nemours et le Comité d’administration de l’agriculture (1785-1787), Notes Académiques de l'Académie d'agriculture de France / Academic Notes from the French Academy of Agriculture, 2018, 6, 1-12.

Édité par Hervé This, physico-chimiste Inra-AgroParisTech, membre de l'Académie d'agriculture de France.

Rapporteurs :

  • Jean Réparet est Ingénieur général honoraire des ponts, des eaux et des forêts.
  • Nadine Vivier est professeur émérite d'histoire contemporaire et membre de l'Académie d'agriculture de France.

Résumé : Le Comité d’administration de l'agriculture est né en réaction à une calamité naturelle : la sécheresse du printemps 1785. A l'initiative de Gravier de Vergennes, un comité initialement formé de Tillet, Lavoisier, Dupont, D’Arcet, et Poissonnier a été créé pour sélectionner les mesures palliatives à mettre en oeuvre par les services de Calonne, contrôleur général des finances de Louis XVI. Cependant ses propositions ont très vite dépassé l'objectif initial, soulignant les freins qui s’opposent au progrès de l’agriculture, dont le rôle dans l’économie de la nation est essentiel. En dépit de ses multiples activités, Dupont s’est révélé un des membres les plus actifs de ce cénacle. Les conclusions du Comité, produites en 1787, décrivent le socle des réformes qui furent ensuite mises en oeuvre par la Révolution française.

Abstract: The Agriculture Administration Committee was born in response to a natural calamity: the drought of the spring 1785. On the initiative of Gravier de Vergennes, a committee originally formed of Tillet, Lavoisier, Dupont, D’Arcet and Poissonnier had been created to select palliative measures to be implemented by the services of Calonne, Controller General of Finance for the King Louis XVI. However, its proposals soon exceeded the initial objective, highlighting the obstacles to the progress of agriculture, vital for the nation's economy. Dupont has emerged as one of the most active members of this committee. A final report, given in 1787, described the foundation of the reforms that the French Revolution will implement.

Mots-clés : Dupont de Nemours, Dupont, Lavoisier, Calonne, agriculture, élevage, dîme, boucherie, lin, charlatan, marchés agricoles, Révolution française, marché agricole, progrès agricole

Key-words: Dupont de Nemours, Dupont, Lavoisier, Calonne, agriculture, breeding, tithe, butchery, flax, charlatan, agricultural markets, French Revolution

Contact : Jean-Louis Bernard – Académie d’agriculture de France – 18, rue de Bellechasse, 75007, Paris, France (jlbernard.gif@orange.fr)

Jean-Louis Bernard est correspondant national de l’Académie depuis 2001, membre titulaire depuis 2013 et vice-président de l’Académie en 2018. Titulaire d’un BTS en arboriculture fruitière, d’une licence ès Sciences et d’une maîtrise de Biologie végétale (Université Lyon II), il a effectué son parcours professionnel dans le domaine de la protection des cultures.
Entré comme ingénieur régional chez ICI-Sopra, il est devenu chef du développement régional Provence-Languedoc, puis Aquitaine en 1980, adjoint au directeur du Développement en 1985 puis chef du service Relations extérieures et environnement en 1989. A cette époque, il entre au conseil d’administration de l’ANPP, au comité de rédaction de la revue Phytoma et devient membre de plusieurs associations. Après la création de ZENECA en 1993, il est responsable du développement des herbicides pour la France, puis chargé des relations extérieures et de l’environnement à la direction Europe de ZENECA-Agrochemicals. Entre 2001 et 2007, il est responsable Relations extérieures, environnement et agriculture durable pour SYNGENTA-Agro, vice-Président de l’AFPP, membre du CORPEN, représentant de l’UIPP au conseil de FARRE et membre de différents jurys de thèse. A ce jour, J-L. BERNARD a rédigé plus de plus de 150 articles techniques et donné des centaines de conférences. Il est auteur, co-auteur ou coordinateur de plusieurs ouvrages dont « Histoire de la protection des cultures » (GFA Editions), « Le tout-bio est-il possible ? » (Quae) ou « Biocontrôle en protection des cultures » (L’Harmattan).