Vous êtes ici

Cinquante années d’évolution des rendements moyens mondiaux pour des cultures importantes pour l’alimentation des populations - Comparaison 1961 et 2011

L'opinion répandue...

« Le rendement / ha des grandes productions végétales n’évolue que très peu dans les régions sud-sahariennes ».

L'analyse de l'Académie :

« Dans le monde, au cours de la seconde moitié du 20ème siècle, l’accroissement du rendement par hectare a été le principal facteur d’augmentation de la quantité des récoltes pour les productions végétales. Alors que dans le même temps, la population doublait, cela a permis de réduire le nombre des famines. Cette augmentation du rendement s’explique par la combinaison efficace de l’emploi des machines, des variétés sélectionnées, des fertilisants, de l’irrigation et des produits antiparasitaires. Ces moyens ont principalement été mis en œuvre dans les pays industrialisés. S’ils le sont de plus en plus dans les pays en développement, force est de constater que la progression des rendements y est encore modeste pour des plantes telles que le sorgho, le mil ou l’igname, productions importantes dans des continents comme l’Afrique. Il existe donc dans ces régions de fortes marges de progression. Cela étant, les progrès déjà accomplis dans les zones tempérées et les contraintes nouvelles appliquées à l’agriculture dans certains pays de l’hémisphère nord pourraient ralentir sérieusement la progression des rendements dans ces régions. »

Source documentaire :

A. Neveu, Membre de l'Académie d'agriculture de France, Retour des pénuries alimentaires. 2014, Ed. France agricole.

Date de rédaction :

Octobre 2018

Pour télécharger le Repère au format PDF, cliquer ci-dessous :