Vous êtes ici

Prix de la Fondation XAVIER-BERNARD

Présentation
La Fondation Xavier-Bernard, reconnue d’utilité publique, a institué un prix annuel (3 050 euros) destiné à récompenser, dans l’esprit novateur de son fondateur, les auteurs des meilleurs travaux de recherche pouvant contribuer au développement durable de l’agriculture en répondant aux attentes de la société dans le domaine de l’alimentation, de l’économie et de l’environnement. Il est souhaitable que ces travaux, s’ils sont fondamentaux ou généraux, puissent trouver une application.
Candidature
Les propositions concernant l'attribution de ce prix peuvent être faites au Bureau par toutes les sections de l'Académie.
Attribution
Ce prix est attribué par une Commission composée paritairement de membres de la Fondation et de l’Académie d'Agriculture de France.

 

2017

3.050 €

Vincent BRETAGNOLLE, directeur de recherche au CNRS, pour ses recherches en Agronomie, avec de l’expérimentation participative en agro-écologie, combinant innovations agronomiques, intégration des réseaux écologiques et biodiversité, à une échelle spatiale significative, porteuse de robustesse statistique. Résultats scientifiques de pointe. (Rapporteur : Denis Couvet).

2016

Prix de 3.050 €

Jacques Rouzet qui a été, après Jean Touzeau et en partenariat, en appliquant les travaux de recherche et les concepts du professeur et notre confrère Franz Rapilly, l’artisan principal du déploiement de la modélisation appliquée à la protection des cultures dans les Services de la Protection des Végétaux. C’est l’expert français qui, dans ce domaine, a le plus produit ou participé à produire des modèles de prévision des risques parasitaires permettant une forte réduction des intrants pesticides sans perte d’efficacité. Ces modèles restent 25 ans après leur conception toujours inégalés. (Rapporteurs : Marc Délos et Frantz Rapilly).

2015

Prix de 3.050 €

Claudine FRANCHE, pour ses travaux de recherche sur les symbioses fixatrices d’azote, enjeu-clé de l’agriculture durable et sa brillante carrière internationale dédiée aux biotechnologies végétales. (Rapporteurs : Catherine Regnault-Roger, Jean-Claude Pernollet et Agnès Ricroch).

2014

Prix de 3.050 €

Michel DURU, directeur de recherche à l’INRA de Toulouse, pour l’ensemble de ses travaux de recherche sur la conduite et l’écologie des prairies et la vulgarisation de leurs résultats auprès des groupes d’éleveurs. (Rapporteurs : Gilles Lemaire et André Gallais).

2013

2 prix de 3 050 €

Pierre-Éric LAURI, pour une approche architecturale et fonctionnelle de l'arbre fruitier qui a renouvelé la conduite de l’arbre en verger et contribué à une arboriculture à haute valeur environnementale. (Rapporteur : Yves Lespinasse).

 Philippe MEROT, directeur de recherche à l’INRA, professeur consultant à Agrocampus Ouest, pour ses recherches sur le rôle des éléments du paysage (zones humides ripariennes, bocage) sur le régime hydrologique et hydrochimique des bassins versants agricoles, sur leur rôle régulateur des pollutions diffuses agricoles, et en particulier pour les applications qui en ressortent en matière d’aménagement des bassins versants et de gestion de ces éléments interstitiels du paysage. (Rapporteur : Chantal Gascuel).

2012

Prix de 3 050 € à partager également entre

Sylvie RECOUS et Bruno MARY, pour l’ensemble de leurs travaux sur le cycle interne de l’azote dans le sol et leurs contributions à la mise au point d’outils de prévision de la fertilisation azotée en vue d’ajuster les apports au plus près des besoins des plantes et de réduire ainsi les fuites dans les eaux et dans l’atmosphère. (Rapporteur : Jean-Claude Germon).

2011

Prix de 3 050 €

Claire LANAUD, scientifique mondialement reconnue pour ses travaux sur la génétique des cacaoyers, tant au plan des applications à l’amélioration génétique qu’au niveau des développements scientifiques et méthodologiques. Le tout récent séquençage du génome du cacaoyer initié par elle et réalisé à travers un partenariat international en est une preuve éclatante. Ce travail vient de faire l’objet d’une publication dans une revue hautement prestigieuse (Rapporteurs : Françoise Dosba et Yves Lespinasse).

2010

Prix de 3 050 €

Christian WALTER, professeur à Agrocampus Rennes et responsable de l’équipe Science du sol, pour ses recherches sur la modélisation des sols dans le paysage et leur évolution dans le temps en lien avec les activités agricoles, et pour les applications qui en ressortent en matière agricole et environnementale, en particulier en Bretagne, sur la qualité des sols. (Rapporteur : Michel-Claude Girard).

2009

Prix de 3 050 €

Pierre SOURDILLE, Directeur de recherche à l’INRA de Clermont-Ferrand, pour ses travaux sur la génomique du blé tendre, et toute son action reconnue au plan national et international dans ces domaines. (Rapporteur : Pierre Devaux).

2008

2 prix de 3 050 €

Yves BARRIERE, directeur de recherche à l’INRA de Lusignan, pour sa contribution à la génétique et à l’amélioration du maïs fourrage, en collaboration très étroite avec les sélectionneurs privés et les professionnels de la filière élevage. (Rapporteur : André Gallais).

Marc BENOIT, directeur de recherche à l’INRA de Versailles et responsable de l’unité SAD de Mirecourt, pour sa contribution personnelle très engagée, et collective, à une meilleure compréhension des mécanismes qui, au sein d’une dynamique territoriale et paysagère, permet de raisonner la contribution optimale de l’agriculture à la fois au développement local et au respect de l’ensemble des facteurs environnementaux. (Rapporteurs : Alain Perrier et François Papy).

2007

Prix de 3 050 €

Nadine BRISSON, directeur de recherche à l’INRA d’Avignon, pour sa contribution exceptionnelle aux recherches sur la modélisation du fonctionnement des cultures et du sol et son activité de développement et de valorisation d’une plate forme de modélisation « STIC ». (Rapporteurs : Alain Perrier et François Papy).

2006

1 prix de 3 050 €

Maurice HÉRAL, directeur scientifique à l’IFREMER, pour sa contribution à la connaissance des écosystèmes conchylicoles et à la gestion écologique des bassins de production de mollusques.

2005

1 prix de 3 050 €

Claire DORÉ, directeur de recherches INRA à l'unité de génétique et d'amélioration des plantes de Versailles, pour ses activités d'animation scientifique, de coordination et de communication en amélioration des plantes, notamment dans le secteur des plantes potagères.

2004

1 prix de 3 050 €

René MORLAT, directeur de recherches à l'INRA d'Angers, unité pluridisciplinaire vigne et vin, pour sa remarquable contribution aux recherches sur la vigne et le vin en relation avec la diversité des milieux physiques et leur application à la caractérisation et à la délimitation des terroirs viticoles.

2003

1 prix de 3 050 €

Daniel ZIMMER, ingénieur agronome, docteur de l'Université Paris VI, directeur de recherches au CEMAGREF, pour l'ensemble de son oeuvre consacrée à la gestion de l'eau en agriculture dans le respect de l'environnement.

2002

1 prix de 3 050 €

David ZHANG, ingénieur de recherches au laboratoire BioGEVES du Magneraud, pour la mise au point et le développement de méthodologies de détection de plantes « génétiquement modifiées ».

2001

1 prix de 20 000 F

Claude POPE de VALLAVIEILLE, directeur de recherches à l'INRA, unité de pathologie végétale et épidémiologie de Thiverval-Grignon, pour ses travaux sur l'organisation spatiale et temporelle de la diversité génétique issue par coévolution des céréales et de leurs parasites obligatoires, oïdiums et rouilles.

2000

1 prix de 10 000 F - Prix Marc FERRÉ

Florian FRUGIER, chercheur au CNRS à l'Institut des sciences végétales de Gif sur Yvette, pour sa thèse portant sur "Identification et caractérisation de gènes impliqués dans le développement de la nodosité dans la symbiose Medicago sativa-Rhizobium meliloti".

1999

1 prix de 20 000 F

Jean BOIFFIN, directeur scientifique du secteur INRA : Environnement, forêt et agronomie, pour ses travaux sur la structure du sol et leurs applications aux systèmes agricoles et pour son rôle novateur dans les gestion de la recherche agronomique.

1998

2 prix de 20 000 F

Bernard LECLERCQ, directeur de recherches INRA, pour ses études de nutrition chez différentes espèces de volailles et leurs applications dans l'établissement de programmes de rationnement.

Michel BORNAND, directeur de recherches à l'unité INRA de science du sol de Montpellier, pour l'ensemble de ses travaux sur les ressources en sol de notre territoire, son apport à la cartographie pédologique et sa contribution à la description du fonctionnement des pédopaysages.

1997

1 prix de 20 000 F

Mireille BOURGOIN-GRENECHE, ingénieur de recherches au Groupe d'Étude et de Contrôle des Variétés et des Semences (GEVES), pour l'ensemble de sa carrière scientifique et notamment ses activités de responsable du laboratoire de biochimie appliquée à l'identification variétale, à l'étude des ressources génétiques végétales et au contrôle des lots de semences au domaine INRA du Magneraud (Charente-Maritime).

1996

1 prix de 15 000 F

Jean-Louis VRILLON, directeur de recherches à l'INRA, pour son rôle dans la réorientation du centre INRA de Poitou-Charentes, ainsi que pour l'ensemble de ses travaux sur le lapin et notamment la sélection de la souche ORYLAG utilisée dans les petits élevages de la région.

1995

1 prix de 10 000 F - Prix Marc FERRÉ

Pascal DANNANCIER, pisciculteur, pour la mise au point du contrôle de la reproduction chez plusieurs espèces de poissons d'eau douce et pour le développement de son exploitation piscicole, dont le bilan en eau est remarquablement équilibré, qui est respectueuse de l'environnement et qui constitue un modèle de diversification des productions agricoles en Bresse.

1994

1 prix de 15 000 F

Jean-Pierre DEFFONTAINES, directeur de recherches à l'INRA (Versailles), pour son action de recherche et d'application en matière d'aménagement de l'espace et de protection des ressources naturelles en liaison avec les activités agricoles.

1993

3 Prix de 15 000 F

Claude BELLION, directeur du département recherche et développement des Pépinières MINIER à Angers et Dominique SOLTNER, enseignant à l'École supérieure d'agriculture d'Angers, pour leurs travaux complémentaires destinés à mettre au point et à vulgariser méthodes et techniques d'établissement et d'entretien de haies écologiques associant des espèces végétales diverses. Plusieurs formules adaptées aux principales situations de sol et de climats permettent de réaliser, dans les paysages urbains aussi bien que ruraux, des dispositifs variés contribuant à la qualité, à la diversité et à la stabilité de l'environnement.

Ary BRUAND, chargé de recherches à l'INRA, qui a su associer de façon originale les méthodes des pédologues et celles des physiciens du sol pour déterminer la constitution et les propriétés macroscopiques des sols.

1992

2 Prix de 12 000 F

Bernard SAUVEUR, directeur de recherches à l'INRA, président du centre de recherches de Tours, pour son oeuvre de chercheur et d'animateur au service de l'aviculture.

Jean-Louis MAUBOIS, directeur de recherches à l'INRA, pour ses travaux de recherches sur les membranes filtrantes et leur utilisation, notamment dans les industries du lait.

1991

2 Prix de 12 000 F

Xavier BALLOT, ingénieur de recherches à l'INRA, responsable de l'unité expérimentale GEVES - Le Magneraud du Groupe d'Étude et de Contrôle des Variétés et des Semences, pour ses travaux sur les variétés de plantes fourragères et à gazon et pour son action de vulgarisation au niveau de la région Poitou-Charente.

Dominique KING, chargé de recherches à l'INRA, responsable de l'unité informatique et statistique au Service d'Études des sols et de la carte pédologique de France à Orléans, pour ses recherches sur la modélisation cartographique du comportement des sols basée sur l'étude de la mise en valeur du marais de Rochefort, ainsi que pour son rôle d'animateur au niveau européen dans le domaine de l'application des modèles agrométéorologiques à la prévision des rendements.

1990

2 Prix de 10 000 F

 Gilles LEMAIRE, directeur de recherches à l'INRA, responsable de la station d'écophysiologie de Lusignan, pour ses travaux sur l'agronomie des prairies et pour son action de coordination et d'animation au service de l'agriculture de la région.

Jean SA.LETTE, directeur de recherches à l'INRA, pour ses travaux personnels sur la fertilisation azotée des prairies, et pour son rôle de coordination scientifique et de liaison avec l'agriculture de l'ouest comme directeur de la station d'agronomie et président du centre de recherches d'Angers.

1989

2 Prix de 10 000 F

Roger POUGET, pour ses recherches sur la vigne, et pour leur application à la création de nouvelles variétés (porte-greffes résistants à la chlorose calcaire, cépages viniféras) ainsi qu'à la mise au point de nouvelles méthodes de conduite.

Mission Eaux/Nitrates, pour le rôle de la Mission animée par Jean Sebillotte dans la sensibilisation du monde rural à l'urgence d'actions coordonnées pour la protection des eaux contre les pollutions, ainsi qu'à la promotion internationale des conceptions françaises dans ce domaine.

Jean-Louis VRILLON, Prix Marc FERRÉ DE 10.000 F, pour son rôle de direction et d'animation du domaine expérimental de l'INRA au Magneraud, alors qu'une réorientation complète s'imposait à la suite de la cessation des activités de sélection avicole.

1988

3 Prix de 10 000 F

Les prix sont attribués à trois chercheurs de la Station d'amélioration des plantes fourragères de Lusignan :

Charles POISSON, directeur de recherches, pour ses travaux de biologie et leur application à l'amélioration de diverses espèces - cotonniers, glaïeuls, chrysanthèmes, ray-grass - et pour son rôle à la direction de la station.

Pierre GUY, directeur de recherches, pour ses travaux de génétique et d'agronomie et leur application à l'amélioratio des variétés et des techniques d'exploitation de la luzerne.

Lionel HUGUET, ingénieur de recherche, pour ses travaux sur l'étude de la digestibilité et de l'appétibilité des fourrages et pour son rôle dans la direction du domaine et la diffusion des travaux de la station.

1987

2 Prix de 10 000 F

Marcel JAMAGNE, directeur de recherches à l'INRA, pour ses recherches personnelles et pour son rôle à la direction du service d'étude des sols et de la carte pédologique de France.

Gilles THEVENET, ingénieur à l'ITCF, pour ses travaux sur l'irrigation des terres à faible capacité en eau, spécialement dans la région Poitou-Charente, pour la culture du maïs et des céréales en terres de groies.

1986

2 Prix de 10 000 F

Jacques THIVEND, chef du service de l'amélioration de la production au Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes, pour son rôle dans la création d'un système de multiplication et de certification des plants fruitiers.

Gustave SOIGNET, directeur du laboratoire INRA d'analyses des sols à Arras, pour son rôle dans le perfectionnement des méthodes d'analyse de sols dans l'organisation de leur mise en oeuvre.

1985

2 Prix de 10 000 F

Léon DAMOUR, directeur du domaine expérimental de l'INRA, à Saint-Laurent-de-la-Prée, pour son rôle dans la définition et la mise au point pratiques de systèmes d'aménagement et de production agricoles adaptés aux zones de marais de l'ouest de la France.

Yvon BUGARET, technicien à la station de pathologie végétale du centre de recherches de l'INRA à Bordeaux, pour l'ensemble de ses travaux, présentés notamment dans sa thèse de doctorat d'université, consacrés à la biologie de l'excoriose ainsi qu'aux méthodes de protection du vignoble contre cette maladie.

1984

2 Prix de 10 000 F

Georges DARROZES, directeur des services de recherche des Établissements RINGOT, pour ses travaux de sélection du colza, en particulier la création, en collaboration avec l'INRA, de variétés dépourvues d'acide érucique et pauvres en glucosinolates.

Pierre MONGIN, directeur de la station INRA de recherches avicoles de Tours-Nouzilly, pour l'ensemble de ses travaux sur l'élevage et sur la reproduction des volailles.

1983

2 Prix de 8 000 F

Marcel LE NARD, maître de recherches à la station INRA d'amélioration des plantes de Landerneau, pour ses études sur la physiologie de la croissance et du développement chez des espèces à bulbe, dont l'amélioration génétique, la multiplication et la conduite de leur culture ont largement bénéficié.

Hubert MANICHON, pour sa thèse "Influence des systèmes de culture sur le profil cultural : élaboration d'une méthode de diagnostic basée sur l'observation morphologique". Travail de grand mérite, dégageant des critères permettant de caractériser l'action des outils de culture.

 

1982

2 prix de 7 500 F

Jean GRENTE, pour sa thèse de Doctorat ès sciences naturelles portant sur "Les variants hypovirulents de l'Endothia parasitica et la lutte biologique contre le chancre du châtaignier". 

Christian LEGAULT, pour ses travaux sur la génétique de la reproduction chez le cheval et dans l'espèce porcine.