Vous êtes ici

Chapitre 02.08 : La gestion durable des forêts

Présentation | Sommaire de l'encyclopédie | Table des matières | Mots clés

02.08.Q07 : La croissance des arbres et la production des peuplements forestiers : pourquoi et comment les évalue-t-on ?

● La dendrométrie regroupe les outils et techniques de mesure de la croissance des arbres (diamètre, hauteur, houppier…) et de la production des peuplements en volume de bois, biomasse, etc.
● La croissance dépend du sol et du climat, et de la concurrence entre arbres ou avec la végétation basse.
● Le sylviculteur maintient un compromis entre les meilleures dimensions unitaires (arbres) et la production globale (peuplement).
● Les modèles de croissance permettent de simuler, comparer et choisir des itinéraires pour les guides de gestion sylvicole. 
● Face aux incertitudes climatiques, ces modèles aident, sinon à prévoir, au moins à comprendre, à imaginer des adaptations, en complément d’une vigilance renforcée par  les avancées technologiques.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q07.croissance.prod_.pdf

02.08.Q06 : Les forêts plantées en France : quelle importance, quelles évolutions, quel futur ?

• Les forêts plantées et les peupleraies occupent seulement 13% de la surface de la forêt disponible pour la production mais contribuent de façon majeure à l’alimentation de la filière bois 
• Le ralentissement du rythme des plantations (hors pin maritime) compromet la «soutenabilité» de la production
• Les instruments et les politiques récemment mises en place en France ouvrent la voie à une reprise des plantations
• L’ensemble des services éosystémiques fournis par les forêts plantées devraient être mieux évalués pour démontrer leur valeur pour la société

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q06.plantations.pdf

02.08.Q05 : Que nous enseignent les indicateurs de gestion durable des forêts françaises métropolitaines ?

Les forces
• la forêt occupe 30% de notre territoire,
• la ressource en bois a un volume et une surface en augmentation,
• les écosystèmes forestiers métropolitains ont une diversité importante en essence,
• la forêt assume de nombreux rôles pour la société : production de matière première, protection des fonctions de l’écosystème et du bien-être des populations, développement économique durable, …
Les faiblesses
• la ressource bois est en moyenne peu exploitée et la balance commerciale du secteur est déficitaire,
• la très petite taille de nombreuses propriétés limite la gestion (et donc la valorisation du bois, les emplois, …),
• les arbres sont sensibles aux aléas climatiques et sanitaires (parfois liés),
• les stades âgés de la forêt, sont peu représentés sur le territoire, limitant la diversité liée à ceux-ci.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q05.igd_.pdf

02.08.Q04 : Qu’entend-on par gestion forestière durable ? Peut-on la certifier ?

• La gestion forestière durable est un acquis européen ancien même si de ses critères se  sont élargis
• Les objectifs de gestion se sont beaucoup diversifiés dans le sens d’une plus grande multifonctionnalité et les méthodes sylvicoles permettant de les atteindre également
• Les outils de la gestion forestière durable sur le moyen et long terme au niveau de l’unité de gestion gagnent du terrain, appuyés par des systèmes de certification efficaces.
• Les instruments de la mesure  de la performance de  la gestion forestière durable au niveau des états européens sont en place, même s’ils sont encore imparfaits

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q04.gestionfor.durable.pdf

02.08.Q03 : Pourquoi couper des arbres ?

· Comme par le passé, notre société a besoin de récolter d’importants volumes  de bois dans nos forêts ;
· Dans une forêt conduite selon les principes de la gestion durable, les prélèvements de bois sont inférieurs dans la durée à l’accroissement biologique ;
· La coupe est l’outil majeur du sylviculteur pour façonner le peuplement au long de son développement et pour récolter le bois produit ;
· La nécessaire mécanisation des opérations de coupe doit être accompagnée par la préservation de la ressource sol ;
· Les coupes  de grande dimension peuvent avoir un impact notable que l’on peut minimiser.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q03.pourquoi.couper.pdf

02.08.Q02 : Quels outils et quelles méthodes pour la gestion forestière ?

• Le choix des essences et de leur qualité génétique doit être soigneusement pesé car il engage l’avenir marqué d’incertitudes (changement climatique )
• Régime et mode de traiement sont à raisonner en fonction de objectifs de gestion
• La gestion forestière, par nature extensive, est fondée sur des méthodes simpes dont la coupe est la principale
• La planification de la gestion forestière sur le long terme, mais avec des ajustements périodiques. est mise en oeuvre par les plans simples de gestion en forêt privée et les aménagements en forêt publique. Elle est fondée sur des outils d’évaluation multicritères de la forêt et de son environnement, et de synthèse des  objectifs

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q02.outils.methodes.pdf

02.08.Q01 : Pourquoi gérer les forêts et pour quels objectifs ?

• Le maintien au fil du temps d’une forêt ne nécessite pas forcément  sa gestion, mais le type de peuplement obtenu est en général moins adapté aux besoins de la société
• Les objectifs de gestion se sont beaucoup diversifiés au cours des dernières décennies, précisés par un cadre conceptuel, législatif et réglementaire aux niveaux national, régional et local
• La mise hors gestion de surfaces en forêt publique à des fins de connaissance des dynamiques forestières spontanées et de conservation peut être pertinente dans certaines situations

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.08.q01_pourquoi_gerer_forets.pdf