Vous êtes ici

Chapitre 02.01 : Le secteur de la forêt et du bois en France

Présentation | Sommaire de l'encyclopédie | Table des matières | Mots clés

02.02.Q12 : Les arbres sont-ils connectés par les réseaux de champignons mycorhiziens ?

• Un arbre peut être associé à plusieurs champignons mycorhiziens, et vice versa : il en résulte des réseaux mycorhiziens reliant les arbres entre eux, et à certaines plantes de sous-bois.
• Des échanges de carbone ont lieu entre plantes par ce biais mais hormis quelques plantes de sous-bois, le bilan entre protagonistes reste mal connu.
• Des échanges de signaux d’alertes, démontrés au laboratoire, pourraient exister en forêt.
• Ces échanges seraient largement sélectionnés par l’évolution du champignon, qui en est le premier avantagé.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.02.q12.mycorhizes.pdf

02.01.Q10 : La mesure des forêts et de leurs évolutions : pourquoi, comment, par qui ?

L’IGN est l’organisme français chargé d’inventorier les forêts et de mesurer leurs évolutions ; il procède par inventaire statistique par échantillonnage couvrant l’ensemble du territoire métropolitain
• Il produit de très nombreuses données relatives à la croissance et à la production des forêts, à leur composition, à leur écologie, à leurs évolutions, etc. qui sont cruciales pour nombre d’utilisateurs : gestionnaires forestiers, collectivités, industries, Parc Naturels Régionaux, ONG, scientifiques
• la France dispose, avec les travaux de l’IGN sur les espaces boisés et les enquêtes Teruti-Lucas sur les espaces cultivés, de deux outils bien adaptés à la connaissance et l’évolution de son territoire métropolitain

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q10_mesures_forets.pdf

02.01.Q09 : Quel commerce du bois dans le monde ?

• L’Asie, et la Chine en particulier sont devenues de grands marchés et des producteurs importants de bois et de ses dérivés, le marché de l’export demeurant dominé par les nord américains.
• Le commerce international le plus actif et en croissance rapide est en celui des pâtes et papiers, mais la France en a peu profité. 
• L’évolution modérée des prix mondiaux (plutôt en légère baisse depuis la crise de 2008) suggère que le bois est encore un matériau relativement abondant, qui par son trait caractère renouvelable peut jouer un rôle encore plus important dans l’économie mondiale et la substitution de matériaux non bio-sourcés et plus énergivores. 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q09_commerce_bois_monde.pdf

02.01.Q08 : Quelle place pour le secteur forêt-bois dans l’économie nationale ?

•La moitié environ du bois qui pousse en France est récolté (environ 60 millions de m3 par an).

• Le secteur forêt-bois contribue au PIB pour 0?6%, et pour 2% de l’emploi en comptabilisant les emplois induits.

• Les produits autres que le bois et les services commercialisés représentent pour les propriétaires 16% des revenus tirés du bois.

• La France est importatrice nette de produits à base de bois, surtout pâtes et papiers, meubles et sciages de résineux.

• Les acteurs du secteur se mobilisent pour récolter et transformer plus de bois en France.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q08_secteur_bois-foret.pdf

02.01.Q07 : Quelles sont les principales industries liées à la forêt ?

• Le secteur des industries du bois et papiers-cartons est un acteur majeur de l’économie française avec un chiffre d’affaires de 60 milliards d’€ et 440 000 emplois directs  
• Ces emplois se situent principalement en zone rurale
• Le développement très rapide du bois-énergie peut générer des déséquilibres dans la filière et une utilisation non optimale de la ressource ligneuse
• Les industries du panneau et du papier sont des industries lourdes requérant des investissements très élevés
• Les industries du sciage  sont très fragmentées avec peu d’entreprises de grande taille
• Le secteur des industries du  bois participe fortement à l’économie bas-carbone

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q07_industries.pdf

02.01.Q06 : À qui appartiennent les forêts françaises ?

• 70 % des surfaces des forêts françaises sont privées .
• Le fort accroissement de la surface forestière depuis un siècle s’est pour l’essentiel produit en forêt privée.
• La proportion des personnes morales propriétaires de forêts est en augmentation.
• Les forêts de moins de 10 ha sont très morcelées mais ne représentent que 24 % de la surface totale.
• Les forêts privées bénéficient de dispositions fiscales favorables à la transmission du patrimoine et à l’investissement .
• La gestion des forêts est assurée par des professionnels à 100% en forêt publique et 30% environ en forêt privée .
• Gestionnaire unique des forêts publiques, l’Office National des Forêts joue un rôle majeur dans la filière forêt bois.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q06_a_qui_appartiennent_forets.pdf

02.01.Q05 : Les forêts et les hommes : quelles co-évolutions ?

• La physionomie de la forêt d’aujourd’hui a été profondément influencée par les dernières glaciations
• La recolonisation forestière post- glaciaire est mieux comprise grâce aux progrès de la biologie évolutive
• Le développement démographique considérable au cours des 6000 dernières années s’est traduite par une régression très importante de la forêt
• La forêt française connait depuis 150 ans une phase d’expansion : elle a doublé sa surface

• La forêt actuelle est marquée par son passé sylvicole à la fois dans sa composition en espèces et dans la structure des peuplements

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q05_forets_hommes_coevolution.pdf

02.01.Q04 : La forêt des départements d’outre-mer : quelles surfaces, diversité et ressources ?

• La France dispose  d’un important et riche patrimoine forestier tropical dans ses DOM 
• La Guyane en constitue l’essentiel en termes de surface ( 8 M ha) mais le taux de boisement des DOM îliens est également élevé
• Les enjeux de gestion concernent une valorisation raisonnée de la ressource, une maîtrise de la pression humaine, notamment dans les îles, la préservation d’une biodiversité exceptionnelle, l’accueil du public et l’écotourisme
• Le groupement de recherches sur l’écologie de la forêt dense à Kourou (Guyane) permet à la France de bien se positionner au plan international dans le progrès des connaissances de la diversité de ces écosystèmes et de leur fonctionnement

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q04_forets_dom.pdf

02.01.Q03 : La forêt de métropole : quelles surfaces, diversité et ressources ?

La forêt couvre 31 % du territoire français 
• La forte différentiation des conditions de milieu se traduit par une forêt elle-même diversifiée
• En surface comme en volume, les feuillus représentent les 2/3
• Plus de la moitié des forêts en surface sont constitués de peuplements monospécifiques
• Les chênes représentent le tiers des volumes sur pied
• La production annuelle moyenne se situe autour de 5,8 m3/ha/an
• Le volume sur pied à l’hectare est élevé en France-Comté, Auvergne et Alsace.
• Les conditions d’exploitation sont faciles pour plus de 60 % des surfaces seulement

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q03_forets_metropole.pdf

02.01.Q02 : Les forêts du monde : quelles évolutions ?


• évolutions dans la superficie (boisement ou déboisement/ déforestation); ou dans l’état (amélioration ou dégradation);

boisement par "accrû" naturel ou par plantation (hors forêt) ;

• vers 2010, 13 millions d’hectares déboisés par an, dont 10,1 dans les pays tropicaux (à plus de 80% par agriculture et élevage);
• et 5,6 millions ha plantés par an dont 4,8 en Asie ;
• 1/6ème (17%) des émissions anthropiques de carbone sont dues à la déforestation et la dégradation des forêts ;
• entre 2000 et 2010, 40 millions d’hectares de forêts "primaires" ont disparu (3% ) ;
• la surface des aires protégées s’est accrue de 80 millions d’hectares.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.01.q02_forets_monde_evolutions.pdf

Pages