Vous êtes ici

Les systèmes alimentaires territorialisés : quelle contribution à la sécurité alimentaire

22/01/2014 à 15h00
Animateur(s) :

En absence de diffusion, l'écran noir ci-dessus ne sera pas cliquable.

Les systèmes alimentaires sont nombreux et hétérogènes dans le monde. On observe cependant depuis quelques décennies le développement hégémonique d’un système agroindustriel de production et de consommation de masse, spécialisé, concentré, globalisé et financiarisé, structuré par de très grandes firmes industrielles et commerciales. Ce modèle, s’il a contribué efficacement à la réduction du coût des aliments et à l’amélioration de leur qualité hygiénique ainsi qu’à leur accessibilité, génère un certain nombre d’externalités négatives qui incitent à innover pour construire un nouveau type de système alimentaire fondé sur des solutions alternatives plus aptes à répondre aux critères d’un développement durable. La communauté scientifique, les ONG et les organisations internationales ont ainsi fait émerger le concept de « système alimentaire territorialisé » (SAT). Les objectifs des SAT sont de valoriser les produits dans des filières de proximité, de privilégier une agriculture familiale et des réseaux de PME et TPE agroalimentaires et des circuits alternatifs de commercialisation permettant de mieux partager la valeur créée, d’inventer de nouveaux modèles de production respectueux de la santé des consommateurs et intégrant une bonne gestion des ressources naturelles tout en limitant l’impact sur l’environnement et les pertes et gaspillages tout au long de la chaine alimentaire. L’originalité des SAT réside ainsi principalement dans leur configuration et leur gouvernance participative soucieuse d’équité.

Exposé(s)
Dans quelle mesure les SAT peuvent-ils nourrir les territoires ?
Jean-Marc Touzard, INRA Montpellier
L’innovation technologique pour une transformation adaptée des produits agricoles : une opportunité pour le redéploiement des filières à ancrage territorial
Stéphane Guilbert, Professeur, Montpellier SupAgro
L’essor des SAT dans le monde
Philippe Godin, Organisation des Régions Unies-Forum of regional governments and global associations of regions, ORU-FOGAR
Conclusion
Guillaume Benoit (CGAAER, ministère de l’Agriculture, Paris)