Vous êtes ici

Quand les plantes manquent d'eau : écophysiologie et perspectives d'amélioration

05/11/2014 à 15h00
Animateur(s) :

En absence de diffusion, l'écran noir ci-dessus ne sera pas cliquable.

La France a déjà été sujette à plusieurs sècheresses depuis le début du millénaire. Même si, ces temps derniers, ce sont des évènements extrêmes marqués par de fortes pluviométries qui font l’actualité, les projections climatiques des experts du GIEC prévoient des baisses de pluviométrie conséquentes sur certaines parties du territoire, dès la moitié du siècle. Ces baisses peuvent se traduire non seulement par des sècheresses estivales mais aussi par des sècheresses hydrologiques, handicapantes pour la capacité d’irrigation des cultures. Il est, dès lors, important de s’interroger sur les diverses options qui sont à la disposition de l’agriculteur confronté à la sècheresse en système pluvial, c’est-à-dire non irrigué. Une première séance en février 2013 a permis d’analyser les possibilités d’amélioration des capacités de production par une sélection couplant génétique et agronomie (modélisation liant les paramètres aux « traits » génétiques, couplée au phénotypage à haut débit). Cette deuxième séance a pour ambition d’illustrer comment, à partir du matériel génétique disponible, les agriculteurs peuvent optimiser leur production en jouant, en plus des variétés, sur la conduite agronomique des cultures. Elle sera organisée en trois exposés, dédiés respectivement à l’évitement agronomique (contrôle du cycle et de la densité du végétal), l’agriculture de conservation (amélioration de la pluie efficace) et l’agroforesterie (plasticité racinaire des pérennes et ombrage des annuelles)

Exposé(s)
Quelles stratégies agronomiques pour une gestion optimale de la ressource en eau du sol en système pluvial ?
Julie Constantin(1), Philippe Debaeke(2) et Magali Willaume(3), (1)Chargée de recherches INRA-Toulouse (2)Directeur de recherhces INRA-Toulouse (3)Maître de conférences ENSAT - Toulouse
Améliorer la durabilité des systèmes de cultures tropicaux : cas des systèmes fondés sur l'agriculture de conservation pour une gestion appropriée de la ressource en eau tropicaux
Florent Maraux et Éric Scopel, Ingénieurs CIRAD- Montpellier
Plasticité fonctionnelle et adaptation au changement climatique : la cas des systèmes agroforestiers méditerranéens
Marie Gosme(1) et Christian Dupraz(2), (1)CR1 INRA–Grignon (2)Ingénieur GREF–chargé de recherches INRA-Montpellier