Vous êtes ici

06.06.Q01 : Archivage sur l'ADN des données numériques de l'agronomie

     Au-delà des approches théoriques, empiriques ou éducatives visant à limiter la quantité faramineuse d'informations générées par l'humanité, l'archivage moléculaire des informations constitue un enjeu majeur et stratégique à horizon proche.
     Face aux limites physiques qu'atteignent les centres de données, la technologie moléculaire d'archivage des mégadonnées a le potentiel de devenir économiquement viable entre 2025 et 2040, progressant de marchés de niche dans les 5-10 ans vers des marchés plus globaux dans les 10-20 ans.
     Les marchés de niche se cantonneront initialement au stockage froid et à l'archivage de données nécessitant d'être conservées longtemps avec peu ou pas de modifications.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_06.06.q01_archivage_par_adn.pdf