Vous êtes ici

Les bonnes pratiques phytopharmaceutiques : Innover, protéger, préserver

18/11/2015 à 15h00
Animateur(s) :

En absence de diffusion, l'écran noir ci-dessus ne sera pas cliquable.

Deux séances de l’Académie d’agriculture de France ont été consacrées aux systèmes de culture économes en pesticides (19 novembre 2014) et à la surveillance biologique du territoire et biovigilance (20 mai 2015). Cette séance les complète en abordant les bonnes pratiques phytopharmaceutiques.

En effet, depuis une vingtaine d’années, les acteurs de l’industrie phytosanitaires développent des innovations pour diminuer l’impact des produits phytopharmaceutiques de synthèse sur l’environnement. Les nombreuses démarches entreprises se situent tant au niveau de la conception de nouveaux produits phytopharmaceutiques avec des profils environnementaux améliorés, qu’au niveau : (1)  de la mise en place d’actions de prévention pour mieux protéger les opérateurs comme les équipements de protection individuels (EPI), (2) d’expérimentation de terrain pour conjuguer les bonnes pratiques agricoles avec préservation de l’environnement dans des réseaux de fermes à haute valeur environnementale (réseau Ageris par exemple) ou encore (3) la collecte des déchets.

L’objectif de la séance est d’examiner les orientations stratégiques et les démarches pratiquées au niveau  français et européen par les sociétés du secteur,  la conception et la mise en place de schémas expérimentaux nouveaux, les réalisations concrètes  et les résultats obtenus. Un choix a dû être fait parmi de nombreuses réalisations. Après un panorama général de la démarche environnementale de la filière au niveau français et européen, trois zooms seront réalisés sur les actions visant à réduire l’exposition et le risque phytopharmaceutique pour les opérateurs, le réseau Agéris, un  réseau de  fermes qui conjuguent bonnes pratiques agricoles et améliorent la préservation de l’environnement, et le réseau ADIVALOR de gestion des déchets phytopharmaceutiques professionnels.

Exposé(s)
La contribution de l’industrie de la protection des plantes à une agriculture durable
Jean Charles Bocquet, Directeur général ECPA (European Crop Protection Association)
Actions pour réduire l’exposition et le risque phytopharmaceutique pour les opérateurs et les travailleurs
Julien Durand-Réville, UIPP (Union des Industries de la Protection des Plantes)
Communication rédigée conjointement : La contribution de l'industrie de la protection des plantes à une agriculture durable
Jean Charles Bocquet et JulIen Durand-Reville
Les fermes AGERIS : de pratiques agricoles à haute valeur envionnementale
André Fougeroux , Responsable environnement société Syngenta
Les bonnes pratiques pour une meilleure gestion de la fin de vie des produits phytopharmaceutiques
Rémi Haquin, Président ADIVALOR