Vous êtes ici

Les productions ornementales pourront-elles se passer des réducteurs de croissance ?

16/10/2019 à 14h30


La diminution des intrants en productions ornementales est une préoccupation récurrente des horticulteurs. Déjà experts en protection biologique intégrée et en recyclage des solutions nutritives, les horticulteurs s’intéressent aujourd’hui à la réduction des régulateurs de croissance en particulier ceux à effets « nanifiants », car leur utilisation est risquée tant pour la santé humaine que l’environnement. Nous verrons pourquoi ces produits sont actuellement indispensables pour la compétitivité des entreprises sur le marché très particulier des plantes entières. Nous verrons comment la physiologie végétale contribue à atteindre l’objectif et comment expérimentateurs et professionnels mettent en œuvre les connaissances scientifiques dans l’entreprise.

Exposé(s)
Le point sur l’économie des filières ornementales et mise en évidence des caractéristiques spécifiques en matière de commercialisation et de marché ayant pour conséquences le recours aux réducteurs de croissance
Caroline WIDEHEM, Maître de conférences en économie à Agrocampus Ouest
Comment les connaissances de physiologie végétale peuvent contribuer à mettre en place des méthodes alternatives à l'utilisation des réducteurs de croissance
Nathalie LEDUC, Professeure de biologie végétale à l’Université d’Angers
Le point sur les avancées techniques ou comment expérimentateurs et professionnels mettent en œuvre les connaissances scientifiques pour réduire l’utilisation des réducteurs de croissance
Philippe MOREL , Ingénieur de recherche à l’INRA-IRHS, président du conseil scientifique et technique de l’ASTREDHOR (Institut technique de l’horticulture)