Vous êtes ici

Trames vertes, trames bleues : Quels réseaux écologiques pour demain ?

10/06/2015 à 15h00
Animateur(s) :

En absence de diffusion, l'écran noir ci-dessus ne sera pas cliquable.

Cette séance a pour but de faire le point sur la mise en œuvre de la politique publique des trames vertes et bleues en France. À partir d’exemples seront présentées les avancées et les limites des schémas régionaux de cohérence écologique et les difficultés soulevées par leur intégration dans les pratiques d’aménagement, notamment dans les documents d’urbanisme.

La trame verte et bleue correspond à une recherche, à toujours renouveler, d’organisation cohérente des territoires – des territoires dont elle nous rappelle finalement la vraie nature : ce sont des biens communs. La menace d’une « tragédie » planerait donc sur les territoires, comme sur tout bien commun, si on en croit la fameuse théorie de Hardin. La trame verte et bleue apparait comme un moyen, parmi d’autres, de conjurer cette tragédie grâce aux résonances entre les connexions écologiques, perçues et organisées.


                Henri Décamps, Directeur de recherche CNRS est membre titulaire de l’Académie d’Agriculture de France

Exposé(s)
État des recherches sur les enjeux des trames vertes et bleues
Philippe Clergeau, Professeur au Muséum national d’histoire naturelle
La trame verte et bleue : Un outil d'aménagement du territoire pour la préservation de la biodiversité
Fabienne Allag-Dhuisme, Ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts, membre permanent et chargée de mission au Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable à la commission des ressources naturelles
Convergences ou conflits entre urbanisme, écologie et paysage
Pierre-Marie TRICAUD