Vous êtes ici

Evolution de la quantité des insecticides et acaricides commercialisés en France par rapport aux autres substances actives (1990-2014)

L'opinion répandue...

« L’agriculture utilise de plus en plus de pesticides et en particulier des insecticides dangereux pour la santé et l’environnement. »

L'analyse de l'Académie :

« Au cours des trente dernières années, la quantité des insecticides utilisés par l’agriculture française n’a cessé de régresser, conséquence d’une quadruple évolution : La protection raisonnée des cultures est devenue la règle et la protection intégrée se développe ; Les nouveaux produits issus de la recherche ont des doses d’emploi très faibles ; Dans bien des domaines, le traitement des semences et ses faibles doses/ha a remplacé les microgranulés insecticides du sol ou les pulvérisations classiques ; Certaines méthodes complémentaires efficaces ont vu le jour et se substituent aux insecticides (ex: confusion sexuelle, lutte biologique...). Au début en années 90, les insecticides représentaient plus de 7% de la quantité des substances phytopharmaceutiques utilisées en agriculture. Selon les données du Ministère de l’Environnement, cette quantité moyenne est devenue très nettement inférieure à 1000 t par an, la plus basse depuis au moins quarante années. Sur les campagnes 2012 à 2014, elle ne représente plus que 1,33% du tonnage total des substances phytopharmaceutiques utilisées en agriculture. »

Source documentaire :

MEDDE et UIPP

Date de rédaction :

Novembre 2017

Pour télécharger le Repère au format PDF, cliquer ci-dessous :