Vous êtes ici

Interactions plantes-microorganismes telluriques au service de l'agroécologie

05/11/2015 à 9h30

Le sol renferme une quantité gigantesque de microorganismes, de l’ordre d’un milliard par gramme de sol. Ces microorganismes interagissent entre eux et avec le système racinaire des plantes, exerçant des effets délétères (parasitisme), neutres (commensalisme) ou bénéfiques (mutualisme ; e.g, les champignons mycorhiziens, les bactéries fixatrices d’azote et les microorganismes promoteurs de croissance) sur la croissance et la santé des plantes.
Le colloque a pour ambition de présenter et discuter les avancées récentes dans les connaissances des interactions entre plantes et microorganismes du sol. De telles avancées ouvrent en effet de nouvelles voies pour orienter ces interactions afin de promouvoir les effets bénéfiques du microbiote de la rhizosphère sur la plante dans des systèmes de culture plus durables et plus économes en intrants de synthèse (engrais, pesticides).
Plusieurs pistes de recherche contribuent à ces ambitions : i) meilleure connaissance du microbiote rhizosphérique et de ses fonctions, ii) identification de traits génétiques de plantes promouvant les populations et activités microbiennes bénéfiques, et iii) culture de plantes, inoculation de microorganismes bénéfiques et application de molécules modulant la signalisation moléculaire plantes-microorganismes (e.g, facteurs Nod et Myc ; quorum sensing, quorum quenching).
Ce colloque a pour vocation de discuter le potentiel de ces recherches pour le développement de l’agroécologie.

Exposé(s)
Yves Dessaux, Directeur de recherche CNRS, Institut de Biologie Intégrative de la Cellule, Gif-sur-Yvette
Xavier Latour(1) et Denis Faure(2), maître de conférence à l’Université de Rouen, Laboratoire de Microbiologie – Signaux et Microenvironnement (LMSM), EA 4312 - (2) Directeur de recherche CNRS, Institut de Biologie Intégrative de la Cellule, Gif-sur-Yvette
Marie-Claire Grosjean-Cournoyer, Directrice des affaires scientifiques, Bayer CropScience, Lyon [Cette intervenante n'a pas souhaité que sa présentation figure sur le site]
Peter Mergaert, directeur de recherche CNRS, Institut de Biologie Intégrative de la Cellule, Gif-sur-Yvette
Guillaume Bécard, professeur à l'Université Paul Sabatier/Toulouse 3, Laboratoire de recherche en sciences végétales (LRSV), UMR 5546 UPS/CNRS, Toulouse
Daniel Wipf, professeur à l’Université de Bourgogne, UMR Agroécologie, INRA/UB/AgroSup Dijon/CNRS, Dijon
Marc Lepetit, directeur de recherche INRA, Laboratoire des symbioses tropicales et méditerranéennes (LSTM), UMR IRD/CIRAD/INRA/SupAgro/UM, Montpellier
Yvan Moënne-Loccoz, professeur à l’Université Claude Bernard Lyon1, Ecologie microbienne des sols, UMR CNRS/ UCBL/INRA/VetAgro, UMR 557, Lyon
Claude Plassard, Directrice de recherche INRA, UMR Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et agrosystèmes (Eco&Sol), CIRAD/IRD/INRA/Montpellier SupAgro, Montpellier
Conclusion
Pierre PAGESSE (Président du Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS))