Vous êtes ici

Webinaire : L'élevage français aux défis du renouvellement des générations et de la compétitivité

27/05/2020 à 16h30
Animateur(s) :
avec la participation des Section 4 et 10

En absence de diffusion, l'écran noir ci-dessus ne sera pas cliquable.

ATTENTION : Changement d'horaire : 16h30

POUR REVOIR LA SEANCE SUR NOTRE CHAINE YOUTUBE, CLIQUER ICI : https://www.youtube.com/watch?v=z9_YIUDKSJE&feature=youtu.be

Le renouvellement des générations constitue un enjeu majeur pour l’agriculture. En France, plus de la moitié des chefs d’exploitation ont plus de 50 ans et 45% auront atteint l’âge de départ à la retraite dans les 10 ans (source : MSA). Lors du colloque de l’Académie de l’Agriculture sur « l’état de l’agriculture en 2019 », François Purseigle a montré l’ampleur des bouleversements qui peuvent en résulter tout particulièrement sur la transformation du modèle traditionnel français de l’exploitation familiale.
Les conséquences sont cependant différentes selon les filières. Cette séance a pour objectif de les approfondir sur les filières élevages qui sont les plus impactées. La transmission est en effet, plus difficile qu’ailleurs pour des raisons qui tiennent principalement à la faiblesse ou l’hétérogénéité des revenus, l’importance du capital à mobiliser, les contraintes de travail ou encore l’image du métier ternie par les controverses sociétales. Depuis une décennie la transmission se traduit dans certains cas par l’abandon de l’activité d’élevage, accélérant les mouvements de spécialisation et céréalisation au détriment des systèmes de polyculture -élevage.
Le faible taux de reprise facilite l’agrandissement des exploitations en activité, qui lui-même pousse dans certaines zones à l’abandon de l’élevage et plus globalement à un risque de déclin des productions animales. Le risque que l’offre française ne réponde qu’à une partie de la demande et laisse encore plus de place aux importations sur certains segments de marché est bien réel et suscite l’inquiétude des acteurs concernés. Tous les plans de filière élaborés lors de Etats Généraux de l’Alimentation ont mis l’accent sur l’importance cruciale du renouvellement des générations. La façon dont il s’opérera sera déterminant sur les réponses aux grandes questions posées sur l’évolution de l’activité agricole et rappelées par la crise sanitaire du Covid 19 : sécurité alimentaire, localisation des productions, évolution de notre modèle agricole.
Après l’examen de l’état des lieux en prenant pour exemple les productions herbivores, nous examinerons l’enjeu de compétitivité, principalement au sein de l’UE. Comment les autres pays, confrontés au même problème générationnel s’adaptent-ils pour être compétitifs ? Quels enseignements peut-on en tirer pour mettre fin au décrochage de l’élevage français ? On terminera en s’intéressant aux principales pistes d’action pour améliorer l’attractivité du métier et l’installation/ transmission en élevage.

Exposé(s)
Démographie et renouvellement des générations en élevage : État des lieux, perspectives et questions en suspens
Christophe PERROT, Chargé de mission Économie et Territoire à l’Institut de l’Élevage
La compétitivité des filières animales françaises face à la concurrence européenne et mondiale
Vincent CHATELLIER, Ingénieur de recherche en économie à l’INRAE
Quelles principales pistes pour favoriser la transmission/installation en élevage ?
Michèle BOUDOIN, Présidente de la Fédération Nationale Ovine et du Groupe de Travail CNE sur le renouvellement des générations
Conclusion