Vous êtes ici

sécurité alimentaire

01.07.Q01 : L'agriculture en environnement contrôlé (AEC) : un nouveau paradigme agricole

     L'agriculture en environnement contrôlé, ou AEC, fait partie des nouvelles pratiques agricoles durables répondant aux besoins actuels de l'humanité et à ses attentes de préservation intelligente de l'environnement pour les générations futures. Cette forme émergente de production agricole présente déjà beaucoup avantages, qui ne pourront que se renforcer.
L'AEC va se déployer durant le XXIe siècle sous de multiples formes. Elle ne se substituera pas aux productions agricoles classiques, mais leur sera complémentaire. Aux côtés de l'agriculture traditionnelle pourvoyeuse de commodités (dont elle pourrait réguler les flux sous réserve d'une volonté politique suffisante), elle permettra – en combinaison avec les nouveaux outils d'amélioration génétique et la chimie verte – de faire émerger une agriculture de spécialités et de diversifier plus encore les productions agricoles.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon lagriculture_en_environnement_controle.pdf

03.11.Q03 : Acquis et promesses de la biodiversité algale, pour l'alimentation

     Les algues macroscopiques et microscopiques relèvent de onze lignées évolutives indépendantes d'eucaryotes majoritairement marines, et présentent une richesse spécifique et génétique en grande partie inexplorée. Le nombre total d'espèces d'algues varie selon les estimations : de 30 000 décrites à plus d'un million. La diversité de leurs espèces et de leurs styles de vie pourrait en faire des acteurs majeurs de la transition écologique et alimentaire.
     Seulement 20 espèces de macro-algues contribuent significativement à l'alimentation, et d'autres produits et 6 espèces assurent 95 % des productions mondiales alimentaires et d'ingrédients, essentiellement localisées en Asie. Elles représentent un potentiel sous-exploité, et pourraient donc contribuer à de nouveaux systèmes alimentaires plus axés sur les océans, en étant une source de nourriture pour les humains, d'aliments pour l'aquaculture et les animaux terrestres, et de stimulateurs des cultures végétales. Les algues marines seront également le socle d'une nouvelle aquaculture multi-trophique intégrée.
     Mais la diversité génétique et la notion de ressource génétique ont été très peu prises en compte dans la domestication des espèces d'algues.
     Des barrières réglementaires, culturelles, politiques, environnementales peuvent remettre en question les promesses de la biodiversité algale, notamment l'acceptabilité sociétale de l'algoculture. Un travail important reste à accomplir vers les citoyens, consommateurs, mais aussi les décideurs et investisseurs. Le Green Deal de l'Europe créera-t-il des opportunités ?

Résumé en anglais :
     Algal biodiversity has been estimated to include anything from 30,000 to more than 1 million species. Most algae live in aquatic habitats, their sizes vary from microscopic sizes to giant seaweeds. There is a great untapped potential for seaweed and other algae to contribute to the food system by being a nutritional source of food for humans, feed for aquaculture and land animals, and crop boosters. Seaweed could also serve as the basis of a new integrated multi-trophic aquaculture.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon biodiversite_algale.pdf

03.11.Q10 : Comment réconcilier exploitation des ressources marines et biodiversité ?

     L’approche écosystémique des pêches est aujourd’hui la voie à suivre pour réconcilier la biodiversité et assurer l’avenir de l’activité de pêche dans un contexte de changement climatique.
     Elle permettra d’assurer la résilience des écosystèmes et leur productivité, et de maintenir des emplois dans un secteur qui a besoin de se réinventer face aux enjeux planétaires.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon exploitation_marine_biodiversite.pdf

03.11.Q30 : La pêche minotière

     La stagnation des captures des ressources halieutiques a également concerné les pêches minotières ces 40 dernières années. Parallèlement, la croissance exponentielle de la production aquacole s'est effectuée à partir de ces dernières, dont elle absorbe 70 à 80 % du tonnage pour la fabrication des aliments d'élevage. Le remplacement quasi complet des farines et huiles de poisson par des composants végétaux devrait permettre de réduire la pression sur les ressources minotières, et susciter leur meilleure utilisation pour l'alimentation humaine.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon peche_minotiere.pdf

08.02.Q07 : Fiche introductive aux mycotoxines

     Dans un contexte où les risques induits par la présence de résidus de produits phytopharmaceutiques dans l'alimentation inquiètent le grand public, il est important rappeler que des toxines naturelles – comme les mycotoxines – peuvent faire courir aux consommateurs des risques plus importants que les résidus de produits phytopharmaceutiques.
     Sur le terrain, on constate que la diminution de l'usage des fongicides favorise la réémergence de l'ergot de seigle.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon introduction_aux_mycotoxines.pdf

08.05.Q01 : L'omnivorisme : pourquoi et comment ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

L'homme est fait pour l'omnivorisme, et l'omnivorisme fait pour l'homme : indéniablement, il a poussé l'homme à aller de l'avant pour produire de bons aliments, et a contribué au développement des activités humaines.

L'omnivorisme a contribué à notre hominisation et à notre humanisation. 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_08.05.q01_omnivorisme_2022.pdf

10.02.Q04 : Quelles pistes pour la souveraineté/sécurité alimentaire ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

Apparaissant de plus en plus comme une aspiration et comme une nécessité à construire, la souveraineté – ou plutôt la sécurité alimentaire – sera très exigeante pour tous : consommateurs, industriels, politiques et surtout agriculteurs.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q04_souverainete_alim_2022.pdf