Vous êtes ici

Quelle viticulture et quels vins pour demain - scénario 2040

08/12/2021 à 14h30

Trois thèmes ont été retenus pour aborder les défis que doit relever la viticulture au cours des deux prochaines décennies, le changement climatique pour la vigne et le vin, les relations viticulteurs et nouveaux ruraux, la santé des consommateurs et leurs attentes.
Comme toute production agricole, la viticulture se prépare à un climat plus chaud, plus sec et aux conséquences que cela aura sur le fonctionnement des vignes, le rendement et la composition des raisins, l’élaboration du vin et la localisation des vignobles.
Le 1er exposé portera sur les principaux résultats du projet Laccave (2012-2016), une initiative des chercheurs INRAE de différentes disciplines pour répondre aux questions des professionnels : comment aider les acteurs de la filière viti-vinicole à se préparer au climat de demain ? Quelles sont les approches et recherches mises en place et leurs résultats pour proposer les adaptations et innovations du vignoble et de la vinification ?
Le 2ème exposé traitera de l’attente des consommateurs et les réponses œnologiques. Quelles préférences sur le critère organoleptique ? Réduire les intrants – la santé des consommateurs en abordant la stigmatisation du vin et donc les enjeux sociétaux relatifs au degré alcoolique, aux résidus de pesticides, aux sulfites – du risque alcool au bénéfice des polyphénols ?
Le 3ème exposé abordera les relations entre viticulteurs, nouveaux ruraux et urbains ; quelles initiatives pour un nouveau contrat territorial de ‘vivre ensemble’. La question des pesticides dans les débats publics ; les préoccupations des viticulteurs et leurs relations avec les autres résidents ; le projet VitiRev basé sur la recherche participative, visant à recréer un lien fort avec les habitants des territoires viticoles. Les débats sur les Zones Non Traitées ont donné une forte acuité à cette question des relations de proximité.

Introduction
Exposé(s)
Changement climatique et vigne : comment s’adapter ?
Nathalie OLLAT, Responsable du projet LACCAVE, INRAE Ecophysiologie de la vigne
La qualité des vins entre œnologie et attentes des consommateurs
Philippe DARRIET(1) et Éric GIRAUD-HÉRAUD(2), (1)Univ. Bordeaux-Œnologie, (2)INRAE-Economie théorique et appliquée
Travail viticole, résidence et pesticides
Ludovic GINELLI et Jacqueline CANDAU , INRAE-Sciences Humaines et Sociales
De la prospective à la stratégie d’adaptation
Nathalie OLLAT , en ouverture du débat
Conclusion