Vous êtes ici

photosynthèse

02.02.Q02 : Les forêts sont-elles le poumon de la planète ? Le cycle du carbone

•  La fixation du carbone dans les forêts se fait par un seul mécanisme : la photosynthèse, alors que les pertes de carbone des forêts se réalisent par des voies très diverses.
•  Les forêts françaises renferment 154 tonnes de carbone par ha, dont la moitié dans leur sol.
•  Dans le monde et en France, les forêts sont des fixatrices nettes de carbone . 
•  Le bilan carbone des forêts varie fortement dans le temps et dans l’espace.
•  Les forêts peuvent émettre beaucoup du carbone quand elles sont détruites, incendiées, victimes d’attaques massives de ravageurs.
•  Le stockage de carbone dans les forêts n’est pas illimité.
•  Une gestion adaptée des peuplements forestiers et l’utilisation du bois d’œuvre dans l’économie optimisent la fonction de « puits de carbone » des forêts.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 02.02.q02_carbone.pdf

04.02.Q03 : Bioatténuation

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

• L'origine anthropique des récents changements climatiques est solidement étayé.

• Le rôle de la végétation sur le taux de dioxyde de carbone atmosphérique est lui aussi connu de longue date.

• Le secteur des terres, avec notamment l'agriculture, la forêt et les espaces naturels, de puits est devenu source de carbone.

• Des pistes existent pour inverser cette évolution récente et permettre à ce secteur une contribution substantielle à l'atténuation des causes du réchauffement climatique.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_04.02.q03_bioattenuation.pdf

06.02.Q01 : Qu'est-ce que la photosynthèse ?

La photosynthèse est un don de la nature, un processus qui – à partir de l'énergie du soleil et du carbone du CO2, en présence d'eau et d'élément minéraux – est à l'origine de la majorité de la production de biomasse organique de la planète. Elle joue un rôle fondamental dans la production de biomasse agricole.

Augmenter les rendements des cultures en agissant sur le processus photosynthétique a toujours été une préoccupation constante en agronomie. Jusqu'à présent il était quasiment impossible d'améliorer les processus de base de la photosynthèse, mais les résultats récents de laboratoires de recherche laissent un bon espoir de rendre plus efficace le processus photosynthétique, dont l'importance dans l'économie humaine est de tout premier ordre. 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_06.02.q01_quest_photosynthese.pdf

06.02.Q02 : Qu'est-ce que la photorespiration des plantes ? Quelle incidence sur leur productivité ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

L'élévation de la concentration élevée en oxygène de l'air ambiant, au cours des périodes géologiques anciennes, a provoqué aux sites catalytiques de l'enzyme de carboxylation, la rubisco, une compétition entre O2 et CO2 qui s'est manifestée par une baisse de l'activité photosynthétique et de rendement en particulier chez les plantes de type C3.

D’autres plantes ont sélectionné une stratégie plus efficace pour réduire l’effet oxygène, tout au moins sous fort éclairement et température élevée, ce sont les plantes C4.

Les biotechnologies sont mises à profit pour transformer certaines plantes C3, riz notamment, en plantes C4 plus productives. 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_06.02.q02_photorespiration_plantes.pdf

06.02.Q03 : La photosynthèse : quel historique et quel futur ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

Il existe de nombreux travaux prometteurs sur la photosynthèse, sans que l'on puisse aujourd'hui dire avec certitude lesquels seront susceptibles d'application agricoles et industrielles à grande échelle.

Il est néanmoins clair que les nouvelles biotechnologies offrent l'opportunité d'accélérer l'évolution, en optimisant l'efficacité photosynthétique des plantes ; ce sont là de nouvelles cibles pour les sélectionneurs.

Cette accélération vise à des adaptations aux besoins de l'humanité, tout en respectant l'environnement et en évitant les changements climatiques brutaux. 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_06.02.q03_photosynthese_histo_futur.pdf

06.02.Q06 : Optimiser la fixation de CO2 par la biologie de synthèse

Les approches novatrices à la fixation autotrophique du CO2 ne font actuellement qu'effleurer le monde Vivant, généralement celui des microorganismes.
     Une fois ces approches portées vers les plantes et algues, resteront encore à valider des solutions appropriées au champ, pour lequel d'autres facteurs environnementaux viennent limiter la production de biomasse.
     Un compromis se dessine entre solutions basées ou non sur le Vivant, compromis qui évoluera avec les progrès techniques.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_06.02.q06_optimiser_fix_co2.pdf