Vous êtes ici

Chapitre 10.02 : Économie générale

Présentation | Sommaire de l'encyclopédie | Table des matières | Mots clés

10.02.Q12 : Le recensement agricole 2020 : quels enseignements ?

    La restructuration agricole ralentit nettement ; l'élevage baisse peu mais se concentre fort. Il y aura moins de fermes à céder.
     Le nombre de salariés augmente ; c'est là un mouvement et un enjeu majeurs.
     Il faut continuer à élever le niveau de formation des jeunes agriculteurs.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q12_recensement_2020.pdf

10.02.Q05 : Les grands courants d'échanges agricoles mondiaux

Pratiquement la moitié de la planète contribue à nourrir l'autre moitié.
     Quoi qu'on puisse penser des imperfections du commerce international, alors qu'il y a toujours 800 millions de personnes souffrant de la faim, celui-ci a permis d'éviter les famines si fréquentes autrefois et de réduire les pénuries les plus criantes.
     Il est donc essentiel que le fragile équilibre entre l'offre et la demande continue d'être assuré dans l'avenir, et il serait risqué que des alarmes environnementalistes réduisent drastiquement les capacités productrices de certaines grandes régions, en particulier de l'Europe.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q05_echanges_agris_mondiaux.pdf

10.02.Q03 : Qu'entend-on par souveraineté alimentaire ?

La souveraineté alimentaire est un concept politique forgé dans les années 1980 par Via Campesina ; elle mobilise les notions de droit à l'alimentation, de sécurité alimentaire et d'autonomie alimentaire, en intégrant les 3 piliers du développement durable :
- social : santé, emploi, équité ;
- environnemental : préservation des ressources naturelles, dont la terre ;
- économique : juste revenu pour les agriculteurs.
     L'objectif de la souveraineté alimentaire – rappelé lors de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie Covid-19 – devrait constituer l'une des composantes de la transition socio-économique des systèmes alimentaires.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q03_def_souverainete_alim.pdf

10.02.Q02 : Être agriculteur en France en 2021

S'installer en agriculture est toujours une opération longue et difficile. Puis le nouveau chef d'exploitation doit surveiller ses marges, tout en étant près à modifier son système de production si la situation l'exige.
     Il a nécessairement de nombreuses relations professionnelles avec l'ensemble des acteurs du monde rural. Et face aux nouvelles critiques qui se sont multipliées, il aura souvent là prendre la défense de son travail et de sa profession
    Vers la fin de sa vie active, l'agriculteur doit préparer la transmission de son exploitation, éventuellement en dehors du contexte familial.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q02_agriculteur_2021.pdf

10.02.Q09 : Agricultures périurbaines : vers une résurrection du modèle de von Thünen ?

Au cours des dernières décennies, certaines évolutions des aires urbaines sont allées dans le sens d'une résurrection du modèle de localisation géographique des productions agricoles, jadis établi par Johann Heinrich von Thünen.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q09_agricultures_periurbaines.pdf

10.02.Q01 : Les trois missions confiées aux agriculteurs du XXIe siècle

     Il est demandé à l'ensemble des agriculteurs du monde, à la fois de nourrir l'humanité, de protéger l'environnement, de lutter contre le réchauffement climatique, tout en dégageant un revenu suffisant pour leur famille.
     C'est beaucoup et cela impliquera certainement des choix difficiles.
     Les États et les organisations internationales doivent les aider dans cette tâche.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q01_trois_mission_agriculteurs_du_21e.pdf

10.02.Q06 : Le commerce extérieur agroalimentaire français

     Ce qu'il faut retenir :

     Les performances commerciales enregistrées par la France dans le domaine agricole et alimentaire, constituent un atout important pour la présence et la réputation des productions nationales à l'étranger. De telles performances se sont formées et consolidées sur la période 1976-1995. Elles ont connu par la suite une érosion qui a profité à nos principaux concurrents européens et à des pays agricoles comme le Brésil.
     Si la spécialisation agroalimentaire de la France s'est affaiblie, elle demeure toutefois robuste, en particulier dans des secteurs clés comme les vins et alcools, les céréales, les produits laitiers, le sucre et certains animaux vivants (bovins, porcs).
     Afin de préserver cet atout, il est requis de régénérer ou renouveler, certains avantages comparatifs, tout en déployant une stratégie de reconquête du marché intérieur : la compétitivité ne se réalise pas que sur des marchés mondiaux, mais aussi sur le marché domestique.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q06_commerce_exterieur_agroalimentaire.pdf

10.02.Q08 : Les petits producteurs sont loin des Objectifs de développement durable (ODD)

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

Les Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par l’ONU en 2015 visent un doublement de la productivité et du revenu des petits producteurs agricoles d’ici à 2030. La FAO définit ces derniers, en termes relatifs, comme les agriculteurs appartenant à la tranche inférieure des exploitations qui cumulent 40 % de la surface agricole, 40 % du nombre d’animaux d’élevage et 40 % de la valeur de la production agricole du pays, et dont la valeur de la production agricole est inférieure à 34 387 dollars.

Dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, les petits producteurs ainsi définis représentent la majorité du nombre total d’agriculteurs. Leur revenu correspond en moyenne au tiers de celui des autres agriculteurs, ce qui augure mal de l’atteinte de ces ODD. 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q08_petits_producteurs.pdf

10.02.Q04 : Quelles pistes pour la souveraineté/sécurité alimentaire ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

Apparaissant de plus en plus comme une aspiration et comme une nécessité à construire, la souveraineté – ou plutôt la sécurité alimentaire – sera très exigeante pour tous : consommateurs, industriels, politiques et surtout agriculteurs.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q04_souverainete_alim_2022.pdf

10.02.Q10 : Agriculture et numérique : grand basculement révélé par la crise Covid 19, vision 2020

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

Au delà du développement du numérique, la crise inattendue et violente liée au Covid 19 début 2020 a induit des réflexions plus globales :

  • Qu'est-ce que la souveraineté alimentaire à laquelle nous aspirons, tout en espérant conserver d'importants marchés à l'exportation ?
  • En matière d'approvisionnement, la question de la proximité fait aujourd'hui figure de "tarte à la crème", alors que la proximité n'est pas du tout synonyme de sécurité. Ne vaudrait-il pas mieux maintenir différentes sources d'approvisionnement pour une supply-chain mieux répartie et donc sécurisée ?
  • Quels sont les maillons faibles de la chaine alimentaire (dont, à l'évidence, la logistique) ?
  • Quid de la main d'œuvre indispensable ?
  • Quelles évolutions des différents circuits de distribution ? 

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_10.02.q10_basculement_numerique_vision_2020.pdf

Pages