Vous êtes ici

ALLO Claude

03.01.Q02 : La filière viande bovine française : quelles caractéristiques, quels enjeux ?

Ce qu'il faut retenir de la fiche :

• La filière Viande Bovine a une importance stratégique en raison de sa contribution aux équilibres socio-économiques, territoriaux et environnementaux.

• Ses grands défis relèvent d'une part de l'amélioration de la compétitivité et de la rentabilité et d'autre part, de la forte évolution de la consommation et de son repli.

• La France dispose d'atouts solides pour s'adapter au nouveau contexte : potentiel et diversité de la production, savoir-faire des éleveurs et de la filière. Les exigences des consommateurs, en termes de qualité, sécurité, diversité et proximité sont autant d'opportunités pour la filière.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_03.01.q02_filiere_viande_bovine.pdf

03.08.R01 : Evolution de la collecte des bidons vides de produits d’hygiène de l’élevage laitier (France 2011-2020)

Opinion répandue...
« L’élevage laitier contribue de façon visible à la dispersion des emballages en matières plastiques dans l’environnement »

Notre analyse
« Durant longtemps, les recommandations officielles pour éliminer les emballages plastiques vides utilisés en agriculture préconisaient leur incinération à la ferme. A la fin des années 1990, une filière plus vertueuse a été créée en France. Elle s’est attachée successivement à la récupération de différentes catégories de contenants.
Un programme de collecte a été mis en place en 2010 par la société A.D.I.VALOR et l’organisme SEPH (Solution Emballages Produits d’Hygiène) en direction des emballages en fin de vie des produits utilisés dans l’élevage laitier. Pour l’essentiel, ils avaient contenu des produits destinés à assurer l’hygiène de la mamelle et surtout, des désinfectants utilisés pour nettoyer le matériel de traite. La profession et l’interprofession laitière (CNIEL) se sont résolument impliquées dans la mise en œuvre de cette action. Depuis lors, les volumes collectés sont en progression constante. En 2020, ils dépassent 80% des emballages commercialisés, soit plus de 1000 tonnes, dont 97% recyclées. Cette action est appelée à se poursuivre car le recyclage des déchets est un axe fort de la Charte des bonnes pratiques d’élevage à laquelle adhèrent la plupart des éleveurs laitiers, représentant 49 000 élevages bovins laitiers et 97% du lait produit en France. »

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon 03.08.r01_la_recuperation_des_bidons_en_fin_de_vie_issus_de_lelevage_laitier_france_2011-2020.pdf

08.04.Q07 : La culture de cellules musculaires à destination alimentaire. Est-ce possible ? Est-ce acceptable ?

     Les initiatives et les investissements dans le domaine de la culture de cellules musculaires à destination alimentaire sont certes en plein développement, mais des incertitudes considérables subsistent concernant les procédés, les produits et le modèle économique.
     Ces produits ne se substitueront pas à l'élevage.
     Ils ne peuvent prétendre à la dénomination viande, et ils seront d'abord en concurrence avec les multiples alternatives à base de protéines végétales.
     Ce secteur devrait surtout faire preuve de transparence et s'affranchir d'un lobbying parfois peu scrupuleux ; en particulier, la démonstration n'a pas été faite que ces nouveaux produits répondent aux objectifs de durabilité dont les promoteurs entendent se prévaloir.

Fiche téléchargeable au format PDF, ci-dessous :

PDF icon final_08.04.q07_culture_cellules_musculaires.pdf